L'éveil musical chez l'enfant

Eveil - crèche

Eveil - crèche

Eveil - maternelle

Eveil - maternelle

Pour en savoir plus....

Qu'est ce que l'éveil musical ?

 

Est-ce l’éveil de la personne à la musique ? Développer chez elle, une oreille musicale, une meilleure connaissance et appréhension de la musique, susciter ces potentialités en ce domaine ?

 

Est-ce plutôt éveiller la personne dans le sens de son éveil propre, personnel, son épanouissement individuel, et la musique devient un outil au service de cette démarche, dans ce cas on parlera « d’éveil actif par la musique » ou tout  particulièrement, de musicothérapie ?

 

C’est une notion large qui peut  réunir ces deux démarches car celles-ci ne sont pas nécessairement éloignées l’une de l’autre et même bien souvent en interaction.

 

Effectivement puisqu’il s’agit de musique, d’agencement de sons, l'audition à certes une place de choix, mais le processus d’éveil musical est une démarche globale possédant un champ d’investigation assez large  agissant sur différents plans : cognitif, mental, affectif, émotionnelle, psychomoteur, relationnel, ludique…

 

Sur les plans physiologique et psychique par exemple, la démarche de sensibilisation et discrimination auditive pour identifier et organiser les son perçus en un langage cohérent produit parallèlement une stimulation sur le plan cognitif du fait que «  Dès qu’il y a perception auditive , il y a réception au niveau du centre nerveux supérieur, ce qui induit une organisation, analyse du son perçu, choix de classification, identification, mémorisation.. participant ainsi au processus de construction psychique et mental » Angélique FULIN " l'enfant la musique et l'école" ( ed F. Nathan)

 

Sur un plan strictement musical, l’éveil musical en proposant des situations variées d'exploration et d'appropriation du monde sonore, peut amener les enfants à sentir et concevoir qu'il existe un univers musical beaucoup plus complexe et plus étendu, plus subtil que celui dans lequel leur environnement désordonné de bruits et d'images ne les restreint ou ne les conditionne.

 

                                            

 

 

 

 

Champs psychomoteur

 

Les premières rencontres de l’enfant avec la musique se situent sur le champ du vécu psychomoteur. A la fois instrument d’éveil dans son sens fonctionnel et espace de plaisir sensoriel partagé, la musique du fait qu’elle allie son, rythme et expression corporelle, est un des meilleurs champs d’investigation pour le développement de l’appareil sensori-moteur, l’objet musical devient lieu d’exploration sur plusieurs plans :

 

-  Champ subtil faisant le lien entre les différentes dimensions de l’être, stimulant les sens, elle investi et fait résonner le corps, invite l’esprit et l’âme à des approches  transcendantales, ésotériques, spirituelles, mystiques.

 

-  Espace éducatif de découverte, d’exploration d’expérimentation, d’éveil, de construction et de développement des potentialités sur les plans sensoriel, moteur, psychique, mental, affectif, corporel, artistique, esthétiques...

 

-  Espace de convivialité, de communication, de moments de plaisirs partagés, elle participe également à la socialisation de l’individu, invitant à l’épanouissement individuel et à la responsabilisation au sein de la cohérence du groupe, au travers d’un vécu sensoriel et émotionnel commun. Par ailleurs, la musique, éveille les sens artistiques, elle fait découvrir et initie un langage universel, le langage musical qui transcende le langage verbal.

 

L’ouie : premier centre percepteur en lien avec le champs sonore

 

Effectivement, lorsque l’on se consacre uniquement au champs sonore, sans se référer aux autres champs intervenants dans l'éveil musical,  il va de soi que le sens auditif en est le premier récepteur. Déjà dans la vie utérine, le fœtus baigne dans un espace sonore, bruits organiques du corps de la mère, battements de cœurs, perception des bruits extérieurs… Sa mémoire va également en relever et intégrer certains.

 

Associées  lors de l’émission sonore, aux sensations respiratoires qui lui fournissent une impression de volume qui se vide et se remplit,  les sensations auditives préparent le soi à se structurer notamment au travers des dimensions spatiale et temporelle.

 

Il apparaît que dès l’âge de 5 mois, le nourrisson serait capable de percevoir et surtout reconnaître la courbe mélodique du langage ou d’une phrase musical.

 

Ainsi dès le 7ième mois de grossesse, les stimulations sonores peuvent être mémorisées in utéro ( on voit par exemple des femmes enceintes mettre de la musique classique à leur bébé ou leur chanter des comptines  Ajouter à cela le futur bébé garde un attachement tout particulier avec la voix de la mère qui résonne en dehors et en dedans.

 

Tout comme on apprend à l'enfant à regarder ou à comprendre un texte, il est nécessaire de l’amener à apprendre à écouter, entendre, décrypter un message sonore. C’est cette conscience sonore et auditive qui va le faire évoluer du stade d’auditeur passif à celui d’auditeur actif.

 

Pour E. Willems (« L'oreille musicale tomes 1 et 2 » Edgar Willems   Ed. Pro Musica – 1976)    trois termes seraient nécessaires pour situer les moments caractéristiques de l'audition et arriver à cette conscience.

 

On pourrait dire :

- Ouïr : pour désigner la fonction sensorielle de l'organe auditif, qui consiste à recevoir les sons, à capter les vibrations ;

- Écouter, pour indiquer que l'on prend intérêt au son, qu'on réagit à l'impact sonore, c'est la sensibilité affective,

- Entendre, pour marquer le fait qu'on a pris conscience de ce qu'on a ouï et écouté, qu'on le comprend, c'est l'intelligence auditive (« l'entendement »).

 

Ainsi, dès le début de la vie, la perception auditive pour le bébé se révèle être la grande porte qui l’ouvre au monde. l’usage de l’ouie par le nourrisson est reliée aux autres systèmes de  perception et se fait à travers un ensemble complexe d’associations sensorielles avec lesquelles elle est en constante interaction. La perception auditive induit une implication corporelle constante touchant aux différents domaines visuel, tactile, physique, esthétique. 

 

Le tout jeune écoute avec son corps tout entier, cette interdépendance entre nos différentes modalités sensorielles nous amène à considérer le champs sonore comme un espace privilégié, d’éveil, de communication, d’expérimentation propice au développement de l’enfant, particulièrement au cours de ses deux premières années de vie.

 

Au cours des premières étapes de sa socialisation, l'enfant va trouver à la crèche puis à l'école maternelle et primaire un accueil  favorable à ses expériences d'écoute et d'expressions sonores, à commencer par l’acoustique des lieux dans lesquels il se trouve et les différentes atmosphères qui y règnent (les cris, pleurs, rires, exclamations, chantonnements des autres enfants de la crèche et de la maternelle  l’échos des couloirs de classes, l’atmosphère de la classe calme et studieuse ou agitée selon les moments, le brouhaha diffus de la cour de récréation..)

 

  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle

SLA

© 2020 by  Swing loisirs Animations created with Wix.com